Forêt urbaine, Oscar Lopez

Couv FB Forêt Urbaine

29 novembre 2018  de 18h à 21h.
En collaboration avec l’Agence Créative.

De juin à septembre 2018, L’Agence Créative a accueilli dans son «Jardin du fond du parking» le projet de «Forêt Urbaine» d’Oscar Lopez. 300 arbres originaires d’Argentine ainsi que des chênes en pots ont élu domicile dans le jardin en vue de passer l’été en extérieur et de grandir avant d’être distribués aux bordelais afin de créer une installation participative. Les participants accepteront d’accueillir un arbre sur leur balcon, leur terrasse ou leur jardin pour faire naître une forêt urbaine. Chaque arbre sera référencé sur une carte numérique, réalisée par Elora Jolis, afin de localiser son emplacement dans Bordeaux et sera projetée sur la vitrine de Metavilla lors de la soirée. Oscar Lopez travaille avec les arbres depuis presque 40 ans, son œuvre est une forêt en mouvement. Né à Buenos Aires en Argentine, il est arrivé en France en 1981. Depuis toujours son travail exprime son amour de la forêt. En 2006, il a acheté un terrain à Puerto Iguazú «l’île verte» une ville de la province de Misiones, en Argentine à l’extrême nord du pays, à la confluence du Rio Iguaçu et du Rio Paraná, le premier marquant la frontière avec le Paraguay, tandis que le second fixe la frontière avec le Brésil connu pour ses chutes majestueuses, une merveille naturelle inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO en 1984 dans la forêt tropicale. Son terrain d’un hectare se situe dans une forêt vierge. Chaque année de 2006 à 2013, il a entretenu ce terrain et a planté de nouveaux arbres pour prendre soin de cette forêt. Il en est tombé amoureux. Son vœu secret était de ramasser les fruits des arbres et de faire des «gâteaux d’Iguazú « pour les distribuer aux écoles environnantes et de permettre à quelques agriculteurs locaux de cultiver des légumes. Il y a entrepris la construction d’une maison comme un mirador sculpté, où chaque brique faite à la main serait devenue une pièce de cette œuvre pour contempler la forêt. Malheureusement, à l’ère du monstre Monsanto et du capitalisme, la misère grandissante dans son pays a mis fin à ce beau rêve, poétique et engagé. 40 familles se sont installées sur son terrain le transformant en un bidonville où la proximité de l’eau et de la ville leur permettent de survivre. Ils vivent sur les «ruines du capitalisme» à l’ère du capitalocène. Pour lui c’est «Le capitalisme qui cultive la misère». Oscar Lopez n’est plus retourné sur son terrain depuis 2013 car la situation est trop violente. Symboliquement et comme un geste de résistance et de résilience, un geste du cœur, il continue de planter des arbres depuis la France. «Je plante, c’est une obsession». Il plante ici à Bordeaux une forêt d’arbres d’Argentine et d’Europe, ce geste artistique et généreux lui permet de partager son amour pour les arbres et d’agir. Cette forêt disséminée dans Bordeaux et un bout de son rêve d’Iguazu, une forêt planétaire en mouvement.

METAVILLAlogo