CINDY COUTANT

29 juin – en présence de l’artiste.
Sur une proposition de Caroline Corbal.

Liquidations

19402732_10211380792309824_1046369019_o

Pour cette dixième édition du projet Metavilla, et afin de prolonger la réflexion sur le rapport à l’espace, l’installation propose pour la première fois l’expérience d’une résidence artistique.
L’artiste Cindy Coutant vient prendre possession du lieu pendant une semaine dans lequel elle va mettre en œuvre sa proposition qui porte le nom de « Liquidations ». L’ensemble de ce travail interroge la mutation de l’espace naturel et numérique par ses flux imaginaires, émotionnels ou langagiers.

WORK IN PROGRESS.

« Liquidations se situe entre langage formel et naturel, là où le code peut devenir fiction, où les flux deviennent récit, où les formules font acte.
Liquidations observe les formes textuelles médiatiques, là où les présences naissent et se transforment à mesure que la langue qui les réalise opère par fluctuations, écoulements voire hémorragies.
Liquidations témoigne des échanges liquides : des éructions fictionnelles, des inventions de soi par le langage, des déversements de données émotionnelles, des valeurs d’usage de ces données, des barrages autoritaires qui transforment ces valeurs d’usage en valeurs d’échange.
Liquidations expose notre désir de nous liquider. » Cindy Coutant.

« Nous tanguons entre la puissance du corps et la puissance du langage. À l’horizon, une fusion de plus en plus probable entre l’organique et le code, une expansion de l’organique hors de lui-même par encodage, et une impossibilité de distinguer ce qui dansera, des cellules ou des symboles, ou de prédire où et comment le geste fusera, dans quelle spatialité. » Raphaële Jeune, Vers différents régimes de présence ?, Multitudes n°63, 2016

La restitution de cette résidence a lieu le 29 juin à partir de 19h suivie de la performance « Stream me a river«  par Cindy Coutant à 20h30.

http://cindycoutant.com/